Indice DAX (DAX) : C’est reparti?

Lyxor ETF DAX 30 (DAX) - 11/09/2017 Stratégie court terme : Négative Stratégie long terme : Positive

Lyxor ETF DAX 30 (DAX) - 11/09/2017

Stratégie court terme : Négative (40%) / Tendance +
Stratégie long terme : Positive (95%) / Tendance +

Caractéristiques de l’ETF

L'ETF DAX (Lyxor) qui cote en Euro, réplique l'indice DAX 30 qui est composé des 30 principales valeurs allemandes représentatives des principaux secteurs de la cote. Ces valeurs sont sélectionnées selon l’importance de leur capitalisation boursière.

Les frais de cet ETF sont faibles, à 0,15% seulement, et l’encours sous gestion est élevé à environ 1 040 M€. La méthode de réplication est directe (Physique) et la distribution des dividendes se fait par capitalisation.

ETFs alternatifs : CG1 (Amundi, en Euro), EWG (iShares, en USD)

 

Indice & composantes

Les 10 premières valeurs sont principalement de grandes valeurs industrielles comme Siemens ou Bayer tandis qu’on notera la présence de seulement 2 valeurs financières : Allianz et Deutsche Post; l’indice directeur allemand est en effet relativement étroit et composé pour l’essentiel de grands groupes industriels.

A la différence des indices anglais, français ou italiens le DAX se distingue également par l’absence de grand groupes pétroliers qui pèsent lourd dans la pondération du CAC40, du FTSE100 ou du FTSEMIB40, ce qui est à double tranchant en fonction du cycle propre au secteur de l’énergie. Par ailleurs, les financières ne pèsent que 16% de l’indice dont la moitié pour le géant des assurances Allianz, le secteur bancaire a donc une faible pondération à l’image de la faiblesse bien connue de Deutsche Bank et Commerzbank. A l’inverse les secteurs automobiles  et chimie pèsent plus lourd que dans les autres indices européens tandis que le secteur technologique est essentiellement représenté par SAP.

En synthèse, le DAX est un indice assez marqué d’un point de vue sectoriel ce qui peut le faire évoluer différemment des autres indices européens. A noter que contrairement au CAC, le DAX est un indice dont les dividendes sont réinvestis, ce qui lui permet de s'afficher aujourd'hui proche de ses plus hauts historiques.

Les fondamentaux allemands sont très solides (croissance du PIB autour de 2%, taux de chômage historiquement bas à moins de 6% et désendettement accéléré prévu jusqu’en 2020). Les risques principaux concernent les plus grands clients de l’Allemagne, à savoir le Royaume-Uni qui pourrait souffrir du Brexit, les US dans l’incertitude politique et qui la menacent d’une guerre commerciale, la Russie qui reste un voisin difficile et agressif et la Chine du fait de ses pratiques commerciales.

 

Derniers développements

Après une hausse de 6,9% en 2016, le DAX30 progresse de 7,2% depuis le début de l’année soit légèrement plus que le Stoxx600 (+6,3%).

Les élections françaises ont conforté la zone euro, ce qui est positif pour l’Allemagne qui verra ses propres élections se tenir le 24 septembre avec moins d’enjeu car les 2 principaux partis CDU/SPD restent dominants sur la scène intérieure et une coalition verra très probablement le jour.

Le puissant secteur automobile allemand a été depuis de nombreux mois chahuté, car après le scandale Wolkswagen sur les logiciels truqués, les constructeurs allemands sont maintenant dans le viseur des autorités de la concurrence européennes, après les révélations d'une possible entente illégale réunissant Volkswagen, BMW, Audi, Porsche et Daimler. Les constructeurs automobiles pourraient se voir infliger des amendes atteignant jusqu'à 10% de leur chiffre d'affaires, si la collusion était avérée. Toutefois l’impact de cette nouvelle sur le marché a été assez modéré, et le secteur automobile européen affiche la meilleure performance la semaine dernière.

Données mensuelles

Le graphique mensuel montre une tendance à long terme qui reste active, tandis que les cours sont venus rejoindre le support de la moyenne mobile à 13 périodes, et rebondissent à son contact, ce qui pourrait annoncer la fin de la correction débutée en juin.

Les oscillateurs sont orientés positivement, et ne sont plus en surchauffe du fait de la correction et le scénario le plus probable est la reprise de la tendance de fond positive.

 

Données hebdomadaires

Sur le graphique hebdomadaire, on peut observer une impulsion haussière cette semaine susceptible de mettre fin à la correction. Cette sortie haussière s’est réalisée principalement grâce aux secteurs Autos et Chimie, tandis que l’indice est peu affecté par le secteur financier dont la pondération est limitée.

Les cours sont revenus se positionner au-dessus des moyennes et le MACD commence à s’infléchir. On attendra la confirmation de ce signal sur les oscillateurs.

 

Objectifs de l’ETF

Exposition au marché allemand

Diversification sur les 30 premières capitalisations allemandes

Prendre en compte qu'il s'agit d'un indice à forte pondération industrielle

 

Caractéristiques

Date de lancement 01/06/2006
Frais 0,15%
Emetteur Lyxor
Benchmark Indice DAX 30
Code/Ticker DAX
ISIN LU0252633754
UCITS Oui
Statut EU-SD hors périmètre
Monnaie
Place de cotation Euronext Paris
Encours du Fonds 1 040 M€
Méthode de réplication Directe (Physique)
PEA Oui
SRD Oui
Dividende capitalisé
Risque de change Non
Nombre de sociétés 30
Risque 3/5

 

 

 

 

 

Répartition géographique

Allemagne 100%

 

 

Répartition sectorielle

Biens de consommation cyclique 18%
Finance 16%
Santé 15%
Industrie 14%
Matériaux 13%
Technologies de l'information 11%
Telecom 5%
Autres 8%

 

Principales composantes

Siemens 9%
Bayer 9%
SAP 9%
BASF 8%
Allianz 8%
Daimler 7%
Deutsche Telekom 5%
Adidas 4%
Fresenius 3%
Deutsche Post 3%