Notre analyse du 09/09/2017

La semaine finit une fois de plus sur une note stable (Stoxx600 : -0,1% et S&P500 : -0,6%) après un début de semaine difficile suite...

La semaine finit une fois de plus sur une note stable (Stoxx600 : -0,1% et S&P500 : -0,6%) après un début de semaine difficile suite à l’essai nucléaire Nord-Coréen. La réaction des marchés a été  finalement plus mesurée que prévue , et  les investisseurs semblent continuer de parier sur une issue diplomatique. De nouvelles sanctions sont à l‘étude et les Etats-Unis souhaitent établir un embargo pétrolier pour étrangler le régime, malgré les réticences de la Russie et de la Chine. Quoiqu’il arrive, la décision d’une intervention militaire contre la Corée du Nord ne semble pouvoir être décidée que par Séoul.

Autre phénomène dramatique, les cyclones géants Harvey et Irma ont dévasté les Antilles et vont atteindre la Floride. La conséquence boursière touche en premier lieu les assureurs et réassureurs, alors que les montants des dégâts risquent d’être colossaux mais ne sont pas connus à ce stade, ce qui profite en revanche quelque peu au secteur pétrolier (dégâts matériels, production contrainte).

Assurances pénalisées par les taux et les ouragans (ETF Lyxor INS), données hebdomadaires

La BCE qui s’est réunie jeudi ne semble pas pressée de normaliser sa politique monétaire pour l’instant, du fait de la faiblesse de l’inflation et de la hausse de l’Euro qui menace la croissance de la zone. Les grandes lignes de sa politique seront connues en octobre avec probablement un nouvel abaissement du montant des rachats mensuels (par exemple de 60 à 40md€/mois) et une prolongation en 2018. Ces déclarations de Mario Draghi ont fait rechuter les taux longs et les valeurs financières.

Dans le registre des bonnes nouvelles, un accord surprise est intervenu entre Donald Trump et les responsables républicains et démocrates du Congrès sur un prolongement du plafond de la dette et du financement du gouvernement jusqu’à décembre, ce qui permet d’écarter le risque de « shutdown » qui menaçait si un accord n’avait pas été trouvé avant la fin septembre. Cela ne fait que reporter le problème, mais permet de préparer de nouvelles négociations pour la fin d’année, ce qui renforce les chances d’obtenir un accord plus durable.

Les taux européen se sont à nouveau détendus après la BCE et des statistiques US et Européennes un peu moins bonnes que prévu, tandis que l’Euro/USD continue de se renforcer à 1.20 après avoir touché 1.21 en séance.

Les matières premières ont évolué dans le désordre cette semaine avec une baisse du cuivre et du Gaz tandis que l’or et un certain nombre de matières agricoles et métaux se sont bien comportées.

Au global, cette semaine a fait l’objet de beaucoup de nouvelles, mais les marchés sont restés relativement peu directionnels. Nous nous attendons à une phase plus directionnelle dans les prochaines semaines, plutôt à la hausse tandis que le marché semble très bien absorber les mauvaises nouvelles et que des secteurs cycliques (Automobile et Energie) semblent repartir.

Retour en grâce de l’automobile (ETF Lyxor AUT), données hebdomadaires